Des connecteurs à la connectivité: la famille Fischer crée le groupe technologique Conextivity

mai 31, 2022 · 5 durée de lecture (min)

La famille Fischer crée Conextivity® Group pour répondre au défi de la connectivité lié à l’émergence des nouveaux écosystèmes transverses et évolutifs, depuis les dispositifs et capteurs interconnectés en local jusqu’aux plateformes IoT gérées dans le cloud. Avec près de 600 personnes dans le monde, quatre centres de R&D et six sites de production, le groupe basé en Suisse fait office de partenaire unique pour l’ensemble de la chaîne de valeur de la connectivité, en s’appuyant sur l’expertise, les capacités d’innovation et les technologies de deux activités commerciales: Fischer Connectors® and Wearin’®.

‘Conextivity’: la nouvelle identité du groupe familial désigne une vision entrepreneuriale et technologique ambitieuse, puisqu’elle se réfère au futur de la connectivité (next, ‘prochain, futur’) que Fischer Connectors et Wearin’ cocréent (co/con, ‘avec’) en partenariat avec leurs clients.

Conextivity Group

Forte de cette vision résumée par la devise « Réimaginer la connectivité », l’entreprise familiale fondée en 1954 évolue ainsi de fournisseur de connecteurs en partenaire global et complet en matière de connectivité haute performance.

 

Le challenge de la connectivité à relever

Avec ses deux activités commerciales Fischer Connectors et Wearin’, le groupe Conextivity offre une suite de produits, de solutions et de services qui couvrent toute la chaîne de valeur de la connectivité.

 

Le but est de répondre au défi posé par l’essor des appareils et capteurs connectés devenus omniprésents. Ceux-ci génèrent une quantité massive et exponentielle de données et d’informations aidant aux prises de décision, notamment dans les applications liées aux missions critiques, ainsi que dans l’Internet des objets (IoT). Le premier défi technologique consiste à intégrer de bout en bout une connectivité qui établit la connexion physique entre les capteurs et dispositifs de communication dont l’interopérabilité doit être assurée dans des environnements de plus en plus exigeants. A cela s’ajoute le défi d’optimiser et d’harmoniser les flux de puissance et de données selon des performances et vitesses elles aussi de plus en plus élevées, et de transmettre ces données dans les infrastructures cloud qui permettent leur traitement.

 

Cette conjonction d’exigences en termes de performance, de fiabilité, de robustesse et d’interopérabilité s’applique notamment dans les écosystèmes transverses et évolutifs que l’on trouve dans les industries aux missions critiques comme la défense et sécurité, le médical, l’instrumentation à haute précision de test et mesure, la robotique, les premiers intervenants ou encore les dispositifs portables (wearables) pour l’humain connecté.

 

Ingénierie au niveau système

Résoudre l’équation de la connectivité dans ces environnements exigeants nécessite une approche d’ingénierie de conception au niveau du système (system-level engineering). Cette approche globale permet le fonctionnement fiable et sans accroc de tout l’écosystème du client. La performance optimisée des flux de puissance et de données ainsi que l’intégrité du signal sont assurées de bout en bout de la chaîne de la connectivité, c’est-à-dire sur les connecteurs, câbles, transmetteurs, récepteurs et composants électroniques des dispositifs connectés au niveau local, jusqu’au logiciels embarqués opérant sur les plateformes IoT physiques et/ou numériques dans le cloud.

« La connectivité revêt une importance névralgique dans notre monde hyperconnecté, » explique Jonathan Brossard, CEO depuis 2016 issu de la 3e génération de la famille Fischer. « Quand elle est aussi performante, fiable et novatrice que la nôtre et qu’elle s’applique à des écosystèmes extrêmement exigeants, elle joue un rôle critique. À cet égard, notre approche d’ingénierie au niveau système et la vision holistique que nous portons sur notre industrie n’expriment rien de moins que notre sens des responsabilités: celui de réimaginer une connectivité qui crée une valeur durable dans les marchés historiques et nouveaux du groupe. »

Conextivity Group vise le milliard de francs suisses de chiffre d’affaires d’ici à 10 ans. Pour augmenter sa réactivité commerciale au niveau tant global que régional, le groupe continue d’investir dans son outil industriel et dans ses équipes de recherche et développement. Répartie dans quatre centres dans le monde, la R&D a doublé ses effectifs depuis cinq ans et s’est dotée de nouvelles expertises métier, notamment dans l’ingénierie en intégrité du signal, l’électronique embarquée, le cloud et l’IoT.

 

Le groupe familial révèle au public sa nouvelle identité et sa vision technologique au moment où sa R&D et son département commercial accélèrent les développements et déploiements de Fischer Connectors et Wearin’. La première élargit son périmètre d’activité à l’électronique et construit un site de production au Portugal. Wearin’ étoffe sa solution IoT et signe des partenariats technologiques pour améliorer la sécurité et l’efficacité de l’humain connecté; en mai, elle a été au cœur d’un exercice de protection civile au niveau européen pour tester les technologies mises à disposition des premiers intervenants en cas de catastrophes de grande ampleur.

 

Prochaine news

Reliability and durability specifics for rugged connectivity: four types of resistance

avril 19, 2022 · 4 min read